Les fondements des psychothérapies

fondements psychothérapies

Les psychothérapies représentent un véritable phénomène de société. Les livres de psychothérapie comportementale connaissent un grand succès et tout ce qui tourne autour de la psychothérapie voire suivre une thérapie, est vécu par le public comme intriguant et intimidant, tout en suscitant soit un attrait soit un rejet souvent passionnel. 

La question qui pose le plus souvent à celui ou celle qui souhaite suivre une thérapie est la suivante : comment se repérer entre les différents thérapeutes pour trouver la formule qui conviendrait le mieux pour soigner tel ou tel trouble on peut se  demander quels sont les fondements indispensables et communs à toutes formes de psychothérapies. Tout d’abord le cas de la psychothérapie en tant que  traitement de troubles psychiques ou psychosomatiques par des moyens psychologiques précis. En effet, toutes les variantes de la psychothérapie ont besoin de certaines explications théoriques et pratique basées sur quatre points principaux : un soubassement philosophique, une focalisation sur la relation, une conception de la psychopathologie et un cadre d’intervention. Effectivement la psychologie qui s’est récemment séparée de la philosophie et la psychothérapie en est une des applications pratiques. Le postulat de départ, commun à toutes les psychothérapies est la capacité d’évolution de l’être humain. Si l’homme était prédestiné, s’il était uniquement conditionné par son instinct, ses gènes ou son histoire familiale alors pourquoi mettrait t-il tant d’énergie pour essayer de se sortir de ses névroses ? Certains thérapeutes croient à la toute puissance de l’inconscient (Freud et sa psychanalyse) ou à la rigidité des comportements acquis ( psychothérapie comportementaliste), d’autres  attribuent une importance majeure à l’environnement (thérapie familiale et systémique) ou d’autres encore insistent sur l’unicité de chaque individu (thérapie humaniste) ou qu’ils travaillent à libérer les émotions (thérapies corporelles ou émotionnelles), dans l’ensemble tous les psychothérapeutes partagent un même postulat en l’occurrence celui de la possibilité d’évolution de l’homme. En Gestalt thérapie les thérapeutes accordent beaucoup d’importance à « l’ici  et maintenant » , autrement dit : je ne suis pas conditionné à vie par ce que j’ai vécu dans mon enfance. Cette conception de l’homme est illustrée par une affirmation de Sartre : « L’essentiel n’est pas ce qu’on a fait de l’homme, mais ce qu’il fait de ce qu’on a fait de lui « . L’homme recherche de manière permanente les conditions de son équilibre. La thérapie est donc l’occasion d’élargir son éventail des possibles, afin de développer un ajustement créateur chez l’individu.

Articles similaires