Comment bien choisir un psychologue ?

choisir psychologue

Prendre la décision d’aller voir un psychologue comportementaliste ou analytique n’est pas simple. Le fait d’identifier, le type de thérapeute qui pourrait convenir est une démarche très complexe en soi. Voici quelques conseils pour trouver un psychologue à Clermont ferrant ou ailleurs et ne pas se tromper dans son choix.

La première étape de la démarche consiste à comprendre ce qui se cache vraiment derrière les différentes appellations : psychiatre, psychologue, psychologue TCC… Autre catégorie de spécialiste, les psychologues cliniciens, titulaires d’un bac + 5 en psychologie. Le cabinet de psychologue à Clermont Ferrand Psynergy.fr propose différentes formes de thérapie. Ces professionnels ont obligatoirement effectué 400 heures de stages en service psychiatrique pour obtenir ce titre particulier. Les psychanalystes quand à eux, ne disposent pas d’un diplôme D’État mais doivent théoriquement cependant il n’y a pas d’obligation obligation  remplir trois condition savant de fixer leur plaque: avoir eux-mêmes été analysés, avoir été formés à la théorie analytique par le biais d’associations psychanalytique et, avoir été supervisés dans leur pratique par un contrôleur lui-même. Lorsque l’on entre en “analyse”, il faut savoir que l’on démarre  un processus de plusieurs années, durant lesquelles on est allongé sur fameux divan. Il ne s’agit pas d’un échange, mais plutôt d’une introspection personnelle, que le psychanalyste  accompagnera, le plus souvent en silence Les psychologues comportementalistes proposent des thérapies connues sous le nom de psychothérapie cognitivo comportementale (TCC) et regroupe des traitements visant à guérir des troubles psychiques comme les phobies, psychoses, addictions, dépressions, etc. Le titre de psychothérapeute est un titre reconnu depuis 2012 seulement et peut être demandé par les psychologues, les psychanalystes membres d’une association reconnue ainsi que par les médecins Il n’est délivré qu’après avoir validé une formation théorique et pratique (5 mois de stage) délivrée par une université. Enfin, l’appellation de psychopraticien est également apparue  car certains professionnels estimant que celle de psychothérapeute n’avait plus de  sens au moment de sa reconnaissance par L’État. Les psychopraticiens ont suivi une formation complète à technique reconnue comme gestalt-thérapie, analyse transactionnelle et sont accrédités par une commission nationale composées de professionnels du domaine. Reste  à choisir entre approche analytique ou comportementaliste. Les psychologues comportementalistes visent les thérapies cognitivo-comportementales alors que les jeunes thérapeutes préfèrent voir dans les différentes écoles des méthodes complémentaires les unes aux autres pour soigner phobies ou crises d’angoisse car les TCC atténuent rapidement les symptômes.